Studio One 4 - 5 Points forts article by Evan Hays

Studio One - 5 Points forts

Evan hays by E. Hays le 24 Septembre 2018
Prod

Après quelques années de production audio et d'expériences au travers de différents environnements (logiciels), j'ai eu l'occasion de peser les pour/contre de quelques uns des D.A.W.s les plus répandus et ai ainsi pu me faire un avis de départ, afin de mieux développer la maîtrise de ceux qui me sont essentiels.

Cet article ne vise en aucun cas à promouvoir/discrimer les différents D.A.W.s cités ni à vous convaincre que l'un est meilleur que l'autre. Chacun ont leurs forces et leurs faiblesses cependant aujourd'hui on s'attardera sur quelques points forts de Studio One (pro 4.1) qui m'ont séduits et ce sont révélés plus qu'utiles dans mes derniers projets.



1. Macros & Raccourcis clavier

Le système de macros (pour ceux qui n'y sont pas familier) permet de séquencer une suite d'actions en un bouton. Dans le cas de Studio One, il est possible de créer des macros avec des suites d'actions utilisant la casi-totalité des fonctions du logiciel si ce n'est toutes...
Des fonctions d'édition, de mix, de transport, de layout et bien plus sont accessible et avec un peu de sens logique cela permet un gros nombre de possibilité. D'autant plus qu'il est par là suite possible de mapper toute macro (comme l'ensemble des fonctions) directement au raccourci clavier de votre choix.



















2. FX Event render

Un système similaire à l'Audiosuite pour les utilisateurs de ProTools, mais légèrement plus poussé et moins bridé dans le sens ou celui-ci permet non seulement d'appliquer un insert (ou plusieurs au besoin) et de convertir l'audio directement après, mais tout en offrant la possibilité par la suite de restaurer l'ancien événement ainsi que la chaîne d'inserts active afin de remodifier si besoin (la restauration est possible même après sauvegarde/fermeture/réouverture du projet) . Vraiment utile en post-production mais également pour des Sfxs / Sample one shot…



















































3. Project Session

Un mode de session dédié au mastering et à la finalisation de projets. Celui-ci permet entre autre d'éditer les méta données, de gérer les masterings individuels des différentes pistes, de vérifier la sonie, la balance tonal et l'image stereo.
Enfin celui-ci permet également l'export sous divers format pour divers medium, de l'image DDP à la distribution numérique multi-formats.



















4. Gestion des données

La gestion de données de manière générale est vraiment bien otpimisée dans S1 , que ce soit les emplacements des librairies, des plugins, des sessions ou des exports, il est en tout facile d'ajouter/modifier les chemins requis, d'organiser ses sessions etc... Par ailleurs le système d'importer des données de morceaux, permet de récupérer les pistes d'une session enregistrée avec l'option d'intégrer ou non les inserts, automation, sends etc.. directement dans la session actuelle.
Enfin la récente mise à jour vers la version 4 permet à présent l'import/export de fichier .aaf permettant l'échange de sessions avec des logiciels comme Protools, Premiere etc... un must notamment en post production .



















5. Workflow & Design

Enfin c'est sur un aspect très global mais pas des moindres que se porte ce cinquième point fort de S1 . En effet le logiciel est plus qu'intuitif et agréable à prendre en main, et au delà, dispose de nombreuses fonctionnalités quand à la création audio, notament : la piste d'accord et la capacité en transposer du midi comme de l'audio en temps réel, des instruments et effets de base poussés et optimisés, par exemple l'ImpactXT (pad sampler) permet lorsqu'on drag (en maintenant shift) une loop avec plusieurs samples dedans de découper celle ci automatiquement sur les différents pads.
Au fil du temps on découvre de plus en plus de petites features du même genre permettant après coup d'économiser pas mal de temps.

















Pour conclure, selon mon expérience et mon avis personnel Studio One est un daw qui mérite vraiment d'être au moins testé. Le workflow est sans prise de tête et permet autant à un débutant de prendre en main facilement qu'à quelqu'un de plus expérimenté de pousser ses techniques bien plus profondément.

De mon côté je n'ai pas tant travaillé la création/composition musicale mais principalement pour du Mix / Mastering ainsi qu'un premier projet en sound design & synchronisation à l'image. J'ai pu y retrouver toutes les features que j'aurais utilisé ailleurs en post production à part pour l'export direct audio+vidéo confondus, mais il à suffit d'un export audio et de l'appliquer à la vidéo à l'aide d'un logiciel tiers. Quand au mix et au mastering... je n'ai pas encore vu de daw plus optimisés à ce niveau pour le moment, S1 est définitivement devenu mon choix principal à ce niveau.


Enfin si cet article vous à donné envie de découvrir ce logiciel, notez qu'une version gratuite, Studio One prime est disponible gratuitement. Vous pouver comparer les fonctionnalités des différentes versions ici.

Contactez-moi si vous avez des questions ou suggestions.



Copyright © 2018 Evan Hays. All rights reserved to their authors.